À propos


  •  PRÉAMBULE

Lors de notre expérience de plusieurs années dans le domaine du véhicule de services ou de loisirs, nous avons été confrontés au problème de la sécurité des véhicules : disparitions de voitures ou fourgons loués sous une fausse identité, vandalisme et vols de pièces détachées, coûts induits et coûts d’assurances.

Le camping-cariste connaît aussi ces problématiques, et il est de plus victime de cambriolages quand il dort dans son camping-car : les malfrats ouvrent  les portes de la cabine, le plus souvent sans effraction (mouse-jacking).Les voleurs équipés de masques à gaz diffusent du gaz soporifique dans le véhicule de loisirs. Les occupants restent dans un sommeil profond, les cambrioleurs peuvent se servir en toute tranquillité et dérobent tout ce qui se trouve à leur portée : papiers, argent, lunettes, GPS, sacs, etc.STOP panneau - au vol

Une question s’est posée :

Comment protéger nos véhicules et nos biens ?

  • RECHERCHE

Notre enquête nous a menés à nous renseigner sur le web et terrain, à échanger avec de nombreux interlocuteurs locaux et en France : particuliers, professionnels, spécialistes automobiles, agents d’assurances, fournisseurs et installateurs de systèmes de sécurités…Nous avons également recueillis de nombreux témoignages directs et indirects de membres de la Gendarmerie et de la Police Nationale.

Hormis les antivols type cadenas, il existe à ce jour 3 technologies principales pour la protection et l’identification des véhicules. Ces procédés proposent un effet dissuasif contre le vol, et une collaboration avec les forces de l’ordre.

gravage vitres voiture– Le gravage est un moyen simple et peu onéreux pour contrôler les véhicules, qu’ils soient suspects ou non, et aux frontières. Toutefois, les gravures sont facilement effaçables et modifiables sans laisser aucune trace du maquillage.

Puce rfid– Les identifiants RFID et NFC (puces électroniques)  peuvent-être dissimulés. Mais ils sont invisibles en cas de contrôle rapide et nécessitent un scanner de proximité pour les repérer (uniquement quelques centimètres de distance). Ces scanners doivent être réglés sur la bonne fréquence de lecture et induisent un investissement plutôt conséquent. Les puces électroniques peuvent être effacées ou modifiées par un personnel formé, et avec peu de moyen.

– Les traceurs ou balises coûtent chers. Cette technologie est inquiétante, car souvent reliée à l’ordinateur de bord pour un contrôle numérique à distance, un pirate informatique peut prendre le contrôle du traceur et du véhicule. Plus simplement, des brouilleurs s’achètent sur internet pour la somme de 15€ à 150€ pour les plus sophistiqués.traceurs-gps-voiture

– Partage des informations et coopération avec les forces de l’ordre

Le suivi administratif de ces procédures passe par un des milliers de concessionnaires, garages ou spécialistes, avant d’être traité par une des nombreuses sociétés spécialisées dans l’identification. Le risque d’erreur, d’oubli et de pertes des données est démultiplié avant l’inscription au fameux fichier ARGOS. De plus, ces services sont en majorité soumis à un abonnement annuel. Outre l’impopularité d’un abonnement signé en concession par la ruse du vendeur, le véhicule disparait de la base de données au premier retard de cotisation. Il aurait été constaté que seulement 2 voitures récentes sur 6 étaient enregistrées chez ARGOS ! Ce témoignage précis rejoint les nombreux autres que nous avons pu collecter.

– Coût et efficacité

De quelques dizaines d’euros pour le gravage à plusieurs centaines d’euros pour un traceur, sans compter les abonnements. Ces systèmes n’arrêtent pas les voleurs, ils n’enrayent pas le trafic, et l’aide apportée aux forces de l’ordre reste aléatoire. Ces moyens d’identifications n’inquiètent pas les trafiquants qui les détectent facilement et les font rapidement disparaître pour blanchir la marchandise.

  • SOLUTION 

Poursuivant nos investigations, nous découvrons qu’une solution existe : les produits marquant codés. Ce sont des traceurs UV, invisibles à l’œil nu, avec code ADN forensique, c’est-à-dire médico-légal. Cet outil de Police a été promu par le ministère de l’intérieur en 2013, mesure du plan CAZENEUVE pour la lutte nationale contre le vol : « Faciliter le recours en France aux dispositifs de marquage invisible (ADN chimique) ». l'ADN contre le vol de voitures devient un antivolAujourd’hui, la Police et la Gendarmerie disposent du matériel nécessaire pour détecter et exploiter cette technologie. Par ce procédé, il a été constaté, dans les zones commerçantes et pavillonnaires équipées, une diminution des crimes et délits de 85% en Angleterre, et de 100% en France. Le taux de condamnations des suspects est de 100%.

  • MARQUAGE ET IDENTIFICATION PAR L’ADN

Le marquage ADN avec révélateur UV possède un effet dissuasif et répressif puissant.  Il peut-être couplé aux systèmes de sécurité existants, mais se suffit à lui-même dans un cadre sécuritaire de veille passive ou active.

Le marquage d’identification tactique par traceur ADN/UV est indélébile pendant 5 ans. Le marquage transférable reste des mois sur les objets et les vêtements, et les sprays de marquage humain restent des semaines sur la peau et les cheveux.

Ces marqueurs sont inaltérables aux radiations, aux températures extrêmes, et aux bains chimiques industriels agressifs. Leur ADN unique est infalsifiable, et apporte la preuve définitive d’un délit devant les tribunaux.

Ces marqueurs ne peuvent s’effacer que par ponçage, abandon ou destruction de la pièce tracée. Quel intérêt pour un receleur de véhicule ou de pièce ? De plus, le voleur prend le risque de se heurter à un arsenal de sécurité, et d’être lui-même marqué et relier directement à son délit pendant des semaines. Enfin, l’ADN peut être détectée et analysée par la police scientifique après avoir été brûlée !

Le marquage à base d’ADN botanique n’emploie aucun minerai, ni extraction toxique pour être produit. Il est sans danger pour l’homme et l’environnement. Son utilisation professionnelle présente moins de danger pour la santé que le gravage par fraisage ou sablage.

Chaque échantillon d’ADN produit dans le monde est unique, et inscrit au fichier d’investigation médico-légale européen. Cette technologie est utilisée opérationnellement par plus de 30 Etats et par les USA.

  • ADN PROTECTION SERVICES

Les laboratoires qui fabriquent ces ADN sont basés essentiellement aux USA et en Angleterre, cotés en bourse, ils fournissent déjà plusieurs secteurs ultra sécuritaires : banques et convoyages, haute confidentialité administrative, logistique militaire, protection contre les contrefaçons, etc…

Site protégé ADN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 698 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :