Police et ADN en France : une réalité mal connue


L’ADN et la police scientifique en France

En France, c’est le SRIJ, Service Régional d’Identité Judiciaire, qui réalise les travaux techniques de révélation et d’exploitation des traces « ADN« et des indices sur les scènes d’infractions les plus graves.

Ces services territoriaux comptent 19 divisions dont les sièges sont implantés dans les grandes villes de France.

Depuis 2013 (Plan CAZENEUVE de lutte contre les vols), la Police Technique de Proximité est chargée de l’exploitation des traces ADN pour élucider les cambriolages et les délits mineurs, commis par la petite et moyenne délinquance. Elle est composée d’Agents Spécialisés de la Police Technique et Scientifique (ASPTS), qui encadrent des Policiers Polyvalents, des Agents de la Paix spécialement formés. Cette nouvelle Police est chargée de rechercher les indices sur les lieux des petits cambriolages, vols de véhicules, etc., et effectue la signalisation des personnes gardées à vue.police-scientifique-adn-france

Aujourd’hui, ce sont plus de 10000 Policiers Polyvalents qui prêtent main forte aux différents services de police technique existant.

Des Groupes d’Enquêtes Criminalistiques (GEC) composés de ces nouveaux agents ont ainsi été créés dans plus de 22 grandes villes, et les Services Locaux de la Police Technique (SLPT) viennent compléter le dispositif dans les villes où n’existe pas la SRIJ.

En France, les laboratoires de police scientifique sont basés à Toulouse, Lyon, Marseille et Paris. Ils assurent une proximité territoriale et la rapidité des interventions.

La protection par l’ADN botanique des citoyens, de nos biens, de nos véhicules et de nos villes n’est pas une fiction. C’est une réalité depuis plusieurs années, et une méthode déjà bien ancrée dans la vie de nos compatriotes anglo-saxons. Malgré une baisse de la criminalité de plus de 80%  constatée dans ces pays, et les appels du gouvernement et de la police scientifique pour démocratiser les Produits Marquants Codés ADN (PMC), notre pays fait figure de mauvais élève. Le temps est venu d’organiser la riposte !

En France, l’ ADN botanique est disponible au grand public

En effet, des solutions commerciales innovantes, calquées sur la réussite des pays précurseurs, existent aujourd’hui en France pour accompagner les forces locales de la police scientifique.

Des solutions et des services commerciaux pour aider la Police ? Oui !signature adn-police-scientifique

La Police Scientifique se fournit depuis longtemps chez des distributeurs privés, et bien que la vente de certains produits soit réservée aux services de polices, toute une nouvelle gamme de produits ADN sont disponibles pour le public. En France, ce n’est pas au gouvernement ni aux institutions de promouvoir ces nouvelles méthodes de protection de masse. La responsabilité incombe aux acteurs du marché, aux assureurs et aux assurés, aux élus…

C’est ensemble que nous feront reculer avec l’ADN: les délits et les vols de voitures et pièces détachées, l’intrusion dans les habitats etc …

Publicités
Tagged with:
Publié dans ADN, Police scientifique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 2 698 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :